BIORÉSONANCE ET LE 2E CERVEAU.


En biorésonance les tests jouent un rôle majeur pour la définition des mesures thérapeutiques. Bien souvent les laboratoires biochimiques ne parviennent pas à détecter la présence d’organismes comme le Candida pour la simple raison que l’échantillon n’en contient pas. Quand le test est effectué sur le même échantillon par biorésonance, il détectera immanquablement la présence de candidoses, compte tenu de ce qu’il enregistre les vibrations de la matière fécale elle-même.

Le résultat négatif du laboratoire biochimique s’explique par le fait que lors du prélèvement de cet échantillon de matières fécales les levures pathogènes se trouvaient dans des poches de la muqueuse intestinale - les cryptes de l’intestin.

Le mode de développement de l’intestin est en partie le même que celui de la peau, puisque l’un et l’autre croissent à partir de l’ectoderme. Cette origine commune de l’intestin et de la peau a pour conséquence une parenté de fonctionnement. En fait, l’un et l’autre organe font fonction de barrière de protection puisqu’ils sont tous deux responsables de l’immunité de l’organisme. La muqueuse intestinale délimite à sa façon un extérieur (le contenu de l’intestin) et un intérieur (les organes et le tissu intracellulaire). Elle a pour fonction d’empêcher que les substances plus grossières (macromolécules) et les antigènes (allergènes, micro-organismes pathogènes, toxines intestinales) ne passent dans le sang.

L’intestin ou 2e cerveau est un organe majeur pour l’élimination des déchets et des toxines, tout comme la peau, les poumons et les reins. Pas moins de 75% de vos défenses dépendent directement de l’état de votre paroi intestinale… Quant au tissu conjonctif, il est un lieu intermédiaire (final en cas de dysfonctionnement de l’intestin) de dépôt pour ces mêmes déchets et toxines.

Notons au passage que dans la médecine chinoise le gros intestin, la peau, les poumons et le tissu conjonctif sont reliés à l’élément « métal » du point de vue énergétique. Ils sont perçus comme des partenaires qui œuvrent ensemble et qui s’influencent mutuellement. C’est pourquoi l’acupuncteur (l’électro-acupuncteur également), comme le thérapeute par biorésonance, savent qu’en agissant sur l’énergie d’un organe spécifique il a également une action sur les autres organes. Ce qui la encore prouve que l’être humain constitue un tout inséparable.

Le pouvoir de l’organisme d’éliminer les substances toxiques par l’intestin est lié à l’efficacité de l’état de la flore intestinale. Si celle-ci est déséquilibrée, l’accumulation de substances toxiques peut conduire au blocage complet de la lymphe interstitielle de l’intestin et permettre aux bactéries et levures pathogènes de résister à toute thérapie. Ici encore la biorésonance peut avoir une action décisive en diagnostiquant le mauvais état de la muqueuse intestinale au moyen d’ampoules spéciales, et ensuite remédier à cette situation avec l’utilisation de nosodes.

Réservez une séance de biorésonance pour faire un contrôle de l’état de votre muqueuse intestinale.

Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Aniko Dénériaz-Erdei

80, chemin de la Jaque 1093 La Conversion

Tél. 079 293 70 00

Biorésonance - Électropuncture - Thérapie florale
Traitement des allergies et intolérances

Uniquement sur rendez-vous

Agréée ASCA