BIORÉSONANCE ET MALADIE DE CROHN


À la différence de la rectolite hémorragique, la maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale (MICI) qui peut atteindre tout le tube digestif et éventuellement la peau, les articulations et même les yeux. La maladie se caractérise par des irrégularités ainsi que des ulcérations de la paroi intestinale, provoquant des saignements et des douleurs, généralement sous forme de crampes abdominales.


Cette pathologie est difficile à diagnostiquer dans la médecine conventionnelle car ses symptômes non spécifiques (amaigrissement, fièvre, diarrhée) peuvent faire penser à d’autres maladies. La maladie de Crohn est souvent traitée par des produits néfastes comme des anti-inflammatoires, des anti-diarrhéiques, des antidouleurs et des médicaments immuno-modulateurs.


Mais soyons exact, il n’existe toutefois pas de médicaments agissant sur les CAUSES de la maladie de Crohn et la médecine conventionnelle ne peut qu’en soulager des symptômes (diarrhée, crampes, douleurs abdominales) et chercher à diminuer l’inflammation avec une armada de produits chimiques.


La maladie de Crohn étant une inflammation du tube digestif, de ce fait, les principales complications de la maladie sont une occlusion intestinale, ainsi que l’apparition d’abcès et de fistules digestives.


La biorésonance traite l’entérite (Morbus Crohn) sans médicaments et sans douleurs. Dans un cas d’un jeune homme de 23 ans qui avait souffert de névrodermite pendant son enfance, sa radio qu’il avait apporté lors de la consultation montrait une grave inflammation de l’intestin, ainsi que des abcès dans le gros intestin. Il souffrait de fortes diarrhées qui l’obligeaient à aller à la selle au minimum cinq fois par jour.


Les différents tests de biorésonance ont rapidement conclu à une allergie centrale provoquée par le lait de vache, et à une allergie périphérique provoquée par des pollens de graminées.. Le patient était de nature hyper-énergique (autrement dit son organisme réagissait avec force aux allergènes).


Une thérapie d’allègement par biorésonance à raison d’une séance hebdomadaire en complément d’un régime prévoyant la suppression de tout contact avec le lait a provoqué une amélioration lente mais régulière.


Au bout d’un mois et demi, le jeune homme allait moins souvent à la selle (seulement trois fois par jour) et ses selles étaient de consistance plus ferme. Environ deux mois et demi après le traitement de biorésonance le patient a eu huit séances supplémentaires de traitement avec le BICOM.


Et le résultat fut extrêmement satisfaisant : un peu plus de six mois après sa prise en charge, les selles étaient redevenues parfaitement normales et les tests ne montraient plus aucune trace d’entérite. Elle avait donc pu être complètement enrayée, sans médicaments et sans douleurs.


Réservez une séance de biorésonance pour faire un contrôle de l’état de votre muqueuse intestinale.


Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Aniko Dénériaz-Erdei

80, chemin de la Jaque 1093 La Conversion

Tél. 079 293 70 00

Biorésonance - Électropuncture - Thérapie florale
Traitement des allergies et intolérances

Uniquement sur rendez-vous

Agréée ASCA