BIORÉSONANCE ET TABAGISME

November 7, 2017

 

 

 

De l'ammoniac au formaldéhyde, en passant par le benzène et le toluène, la liste des composants ajoutés au tabac est longue et génèrent plus de 93 constituants toxiques dans la fumée. Personne, pas même les industriels, ne semble capable d'expliquer à partir de quel ingrédient ou additif se forme un composé comme l'acrylonitrile, un liquide inflammable par ailleurs employé dans l'industrie chimique pour produire des caoutchoucs synthétiques.

 

Le tabagisme est officiellement reconnu comme étant une maladie par les principaux systèmes de classification diagnostique dans le monde (CIM-10 & DSM IV). Dans ce contexte, la dépendance au tabac est elle-même classée sous la rubrique « Troubles mentaux du comportement liés à l’utilisation de substances psychoactives».

 

Actuellement, 21 maladies mortelles sont directement imputées à la cigarette. Parmi elles une douzaine de cancers, des pathologies cardiaques ou encore la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) ainsi que la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

 

Après avoir suivi pendant 10 ans plus de 400.000 hommes et 500.000 femmes, les chercheurs ont découvert que 15 autres pathologies mortelles avaient été oubliées des listes des maladies directement causées par le tabac.

 

Ainsi, les fumeurs ont deux fois plus de risques de développer des problèmes rénaux et six fois plus d'avoir une ischémie intestinale (diminution de l'afflux sanguin au niveau du système digestif). L'hypertension, les maladies respiratoires (hors BPCO), les infections et les cancers du sein et de la prostate font aussi parti de ces maladies à réévaluer. Au total, le nombre de décès imputable au tabac est augmenté de 17% dans le monde.*

 

En étudiant près d'un million de personnes, les chercheurs ont mis en lumière des pathologies, qui auparavant passaient inaperçues sur une cohorte plus réduite. Ces 15 nouvelles maladies sont bien souvent les conséquences de mécanismes inflammatoires aggravés par la consommation de tabac.

 

Il y a déjà 50 ans qu’un premier rapport américain établissait le lien direct entre le tabac et le cancer du poumon mettant en lumière pour la première fois les dangers de la cigarette. Aujourd'hui, les pathologies liées au tabagisme et au tabagisme passif ne se confinent plus aux poumons. C'est un fait que presque tous les organes du corps sont attaqués par ce poison nicotinique qui provoque des ravages à tous les âges. Le tabagisme actif est la première cause de mortalité évitable.

 

Aussi même après avoir arrêté de fumer la plupart de vos organes restent lourdement intoxiqués par la nicotine et d’autres produits dérivés et la biorésonance peut non seulement détoxifier ceux-ci, mais également régénérer l’information au niveau cellulaire.

 

Ne laissez pas votre vie partir en fumée ! Réservez une séance de biorésonance pour détoxifier tous vos organes.

 

Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

 

 

* Source statistiques : Smoking and Mortality — Beyond Established Causes. B. Carteer et al. The New England Journal of Medecine, 02/15. DOI: 10.1056/NEJMsa1407211

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BIORÉSONANCE ET OSTÉOPOROSE.

November 18, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

February 6, 2019

Please reload

Archives