LA BIORÉSONANCE ET LA PEAU.

January 18, 2018

 

 

La peau constitue l’organe le plus grand du corps humain : elle représente 16 % de son poids total. Composée de plusieurs couches de tissus, elle forme une barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur, mais assure également d’autres fonctions vitales.

 

Le jour, la peau est notre seul bouclier protecteur contre l’extérieur. Continuellement sur le front. Elle serre ses pores, à défaut des coudes, pour minimiser les entrées aux agressions et les pertes hydriques (l’eau qui hydrate la peau). L’étanchéité est à son comble. Le sébum tourne lui aussi a plein régime aux alentours de 13 heures pour renforcer le film hydropique. Le pH de la peau va donc s’acidifier pour repousser les bactéries.

 

Ce rôle de défense se fait au détriment de la régénération des cellules qui est à son plus bas en début d’après-midi. La nuit, la peau profite du calme de l’environnement pour ouvrir les pores et évacuer toutes les toxines, d’où notre sensation de visage sale au réveil. La production des cellules est huit fois plus rapide entre 23 heures et 3 heures. Sa mission : remettre en état la peau endommagée pour assurer la protection du lendemain. Tout s’active : régénération, renforcement, circulation pour nourrir les cellules. Elle y est donc plus réceptive au soin, notamment les soins traitants.

 

À partir de 45 et 50 ans, les œstrogènes impliqués dans nos cycles provoquent le relâchement des cellules. Aucun produit ne peut accélérer ce processus naturel, qui s’adapte déjà à plusieurs contraintes. Toute modification de ce rythme entraîne son dérèglement et donc sa dégradation. Une simple dégradation de la peau provoque des inflammations (dermites).

 

Un dérèglement hormonal peut survenir chez chacun d'entre nous, hommes et femmes. Un surpoids, une rétention d'eau, des troubles de l'humeur, une fatigue, une digestion difficile (...) sont des symptômes qui peuvent résulter d'un tel dérèglement que l'on retrouve sur la peau comme avec le psoriasis qui est une maladie cutanée.

Cette anomalie épidermique se définit par un renouvellement anormalement accéléré des cellules. Celles-ci se forment en 4 jours au lieu de 30 ! Le problème est que leur durée de vie reste la même (30 jours). Elles s'amassent donc sur une même zone du corps (paume des mains, plante des pieds, articulations, etc), d'où l'apparition de plaques rouges et sèches.

 

La biorésonance permet de remettre le processus cellulaire en ordre par un processus d’affranchissement des différents blocages existants, qui cherche en permanence, au fur et à mesure des cycles de traitement et de pause, à éliminer les informations déformées.

En langage imagé, quand nous cherchons la fréquence d’une station sur notre poste de radio, nous accordons, en tournant le bouton, le circuit oscillant du récepteur sur le circuit oscillant de l’émetteur. La biorésonance Bicom accomplit ce travail de syntonisation sur les êtres vivants grâce à l'oscillation cellulaire. La bicom thérapie permet aux mécanismes biochimiques de se réaliser correctement et déclenche l’autorégulation du corps face à un problème quel qu’il soit comme les problèmes de peau.

 

Démarrez l’année 2018 avec une séance de biorésonance en découvrant les programmes revitalisants, l'activation des éliminations, les détoxications, la régulation du système hormonal et des troubles circulatoires, ainsi que de perturbations neuro-végétatives et des allergies.

 

Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BIORÉSONANCE ET MASSOTHÉRAPIE

July 1, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents

April 7, 2020