BIORÉSONANCE ET FERTILITÉ

December 1, 2018

 

 

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la diminution des taux de fécondité et l’allongement de l’espérance de vie modifient le profil démographique de plusieurs pays partout dans le monde. En 2018, on recense 16,2% des couples qui connaissent des problèmes de fertilité*.

 

Bien que nombreux, les facteurs qui peuvent directement affecter la fertilité sont clairement identifiés : citons le tabagisme, l’alcool, le cannabis (qui affecte la mobilité des spermatozoïdes), les maladies mais aussi les médicaments (par exemple les antidépresseurs, le paracétamol et l’aspirine à haute dose qui réduisent le niveau de testostérone ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'ibuprofène pendant la période d'ovulation), l’excès de sports d’endurance qui perturbent le cycle menstruel et la fonction ovarienne (aménorrhées, oligoaménorrhées, règles irrégulières, hypofertilité), l’excès de caféine et de théine, le surpoids et son contraire qu’est l’anorexie (car la graisse est également riche en hormones), le port de vêtements trop serrés, les smartphones en veille dans les poches (electrosmog), l’exposition aux perturbateurs endocriniens, la pollution atmosphérique en ville, le stress comme facteur secondaire et le vieillissement comme facteur naturel.

 

La liste est donc longue mais pour chaque cause les effets influent directement sur la biologie de votre organisme par un vaste enchainement d’événements cellulaires. Majoritairement les symptômes de l’infertilité sont des cycles menstruels anormaux, des dysfonctions érectiles et des douleurs des testicules.

 

À l’inverse de la médecine conventionnelle, le travail de biorésonance est différent, car au lieu de s’attarder sur un diagnostic posé de la maladie, le traitement thérapeutique vise votre constitution actuelle en essayant de savoir pourquoi vous avez construit cette maladie.

C'est en recherchant votre degré de vitalité réel et non la maladie que la biorésonance permet de découvrir à quels endroits l’énergie circule bien, trop ou trop peu.

 

Pendant une séance de biorésonance l'utilisation du BICOM permet d'identifier et de traiter ces dysfonctionnements dans le traitement de l'information cellulaire qui peuvent être responsables de votre infertilité en traitant les causes très variées et pour chaque organe.

 

Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

 

* Source : Rapports de faits - OMS Organisation Mondiale de la Santé

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BIORÉSONANCE ET ACOUPHÈNES

October 11, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

February 6, 2019

Please reload

Archives