BIORÉSONANCE ET MALADIE DE LYME

March 18, 2019

 

Découverte pour la première fois en Amérique, cette maladie se développe dramatiquement en Suisse et dans toute l’Europe depuis quelques années.

 

Selon les services de médecine intensive et d’infectiologie des établissements du Nord Vaudois (eHnv), on compterait environ 10'000 cas de maladie de Lyme par an en Suisse et entre 150 et 200 cas de borrélioses. Cette affection est très difficile à terrasser. Les traitements conventionnels ne peuvent rien contre l’agent pathogène (bactérie Borrelia).

 

Les borrélies, dont on connaît bien maintenant les nombreuses sous-espèces, sont effectivement des bactéries d'un genre très particulier. Ce sont des spirochètes, qui se caractérisent par une forme spiralée. Grâce à cette configuration et à leurs capacités motrices bidirectionnelles, elles sont capables de déjouer toutes les stratégies du système immunitaire. Elles sont capables de prendre une forme particulière, dite « forme L » : une stratégie redoutable propre aux bactéries les plus intelligentes qui leur permet de se cacher dans des kystes sphériques dans tous les tissus et tous les organes. De cette manière, elles échappent aux antibiotiques et aux globules blancs. 

 

La plupart des traitements officiellement proposés sont des antibiotiques et des corticoïdes ; ils sont décevants, inefficaces et même dangereux puisqu’ils ne font que faire retrancher le parasite dans des organes de plus en plus profonds et de plus en plus vitaux sans jamais l’éliminer.

 

Face à une médecine conventionnelle relativement peu efficace, les traitements naturels sont largement plébiscités et la biorésonance dite exogène en fait partie grâce à des vibrations électromagnétiques émises sur les Borrélias que cet agent pathogène ne supporte pas. En effet, chaque agent pathogène dispose d’une fréquence vibratoire qui lui est propre et la modification de cette fréquence entraîne sa destruction. Concernant la Borrelia Burgdorferi qui est la bactérie de la maladie de Lyme, sa fréquence oscillatoire mortelle varie sur différents cycles connus (484 hz, 864 hz, 790 hz, 690 hz et 610 hz).

 

Les séances de biorésonance vous apportent une solution curative, sans douleur ni médicament, et ne présentent aucun danger pour l’organisme.  Elles stimulent votre système immunitaire. Grâce à lui, le corps devient également plus résistant aux maladies et, de plus, récupère plus vite.

 

Aniko Dénériaz-Erdei

Tel. 079 293 70 00

www.anikodeneriaz.ch

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

BIORÉSONANCE ET ACOUPHÈNES

October 11, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

February 6, 2019

Please reload

Archives