L'ÉLECTROPUNCTURE

Introduite dans les années 1820 par le médecin et anatomiste Jean-Baptiste Sarlandière, l'électroacupuncture consistait tout d'abord à augmenter l'efficacité des aiguilles en y introduisant de l'électricité avec son appareil dénommé "sangsue artificielle" ou Bdellomètre, augmentant ainsi l'efficacité des traitements notamment pour les rhumatismes, la goutte et les affections nerveuses. Cette technique fut reprise en Chine dans les années 1930.

Puis c'est en Allemagne dans les années 1950 que le docteur Voll et l'ingénieur Fritz Werner conçoivent un appareil permettant les premiers tests et contrôles de l'énergie dans les méridiens d'acupuncture, ainsi que la stimulation des points d'acupuncture par un micro courant de faible intensité et de basse fréquence.

Allant plus loin, ils mettent également au point le test des médicaments par système de résonance.

Dans les années 1970 Jacques Staehle introduisit et démocratisa l'électropuncture en France. Il met alors au point les premiers appareils portatifs, sans fil et miniaturisés.

 

L'électrode pour la stimulation et la détection du point est alors solidaire du boitier et l'alimentation de l'appareil se fait par pile. Il est décliné en version professionnelle avec le nom de stipuncteur.

 

Puis suivront d'autres modèles : l'électro puncteur et enfin l'actuel puncteur pro. Cet appareil professionnel permet sans les dangers d'infection de l'aiguille la rapidité de traitement et la possibilité de détecter précisément le point méridien

Aniko Dénériaz-Erdei

80, chemin de la Jaque 1093 La Conversion

Tél. 079 293 70 00

Biorésonance - Électropuncture - Thérapie florale
Traitement des allergies et intolérances

Uniquement sur rendez-vous

Agréée ASCA